Squat géant de Cachan RESF dénonce une rafle massive - 18 août 2006 - 09:46 (Par Pierre Melquiot)


Squat géant de Cachan RESF dénonce une rafle massive

Sur fond d'impérieuse « nécessité d'une évacuation, pour éviter tout risque d'incendie », les autorités ont délogé jeudi un demi-millier de personnes, d'origine africaine pour la plupart, qui habitaient l'ancienne cité universitaire de Cachan. Cette évacuation met fin à l'occupation du plus grand squat de France.

Hier 17 août 2006, à la demande du recteur d'Académie de Créteil, la préfecture du Val de Marne a fait procéder à l'évacuation par les services de police, assistés de personnels de la Croix-Rouge, du SAMU, des sapeurs-pompiers et de psychologues, de 508 occupants « sans droit ni titre, du bâtiment "F" du Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires de Cachan », le plus grand squat de France.

Selon le ministère de l'intérieur, « la dégradation constante des conditions de sécurité de ce bâtiment mettait gravement en jeu la vie de ses occupants. Un audit de sécurité avait notamment mis en évidence le grave danger que représentaient pour les habitants les multiples branchements sauvages. Cette situation était aggravée par la présence de plomb et d'amiante dans la construction. »

« Face au danger d'incendie et afin d'éviter un drame humain tel que celui survenu rue de Provence à Paris l'an dernier, une évacuation totale a été décidée. Il s'agit juridiquement de l'exécution d'une décision du tribunal administratif de Melun en date du 14 avril 2004, » précise le Ministère de l'Intérieur qui rappelle aussi « que cette démarche a été précédée de plusieurs tentatives d'évacuation concertée qui ont échouées en raison de l'intransigeance des occupants. »

« L'immeuble est désormais vide. Les travaux de murage du bâtiment commenceront dans les prochaines heures. Sa démolition débutera dans les jours qui suivent. »

« La situation des 367 adultes et 141 enfants évacués fait l'objet d'un examen individuel par les services de la préfecture du Val de Marne. Actuellement, 190 personnes ont accepté la proposition de relogement d'urgence dans des hôtels réquisitionnés de la région Ile de France. Les personnes en situation régulière peuvent constituer des dossiers de demandes de logement social. »

Concernant la question des sans-papiers, « conformément à la loi française, les personnes en situation irrégulière ont quant à elles vocation à être reconduites dans leur pays d'origine. 49 adultes ont d'ores et déjà été interpellés dans ce cadre », ajoute le ministère.

De leurs côtés, l'association Droit au Logement (DAL), le Réseau éducation sans frontières (RESF) et le Parti communiste ont dénoncé cette opération de police visant à déloger des sans-papiers du plus grand squat de France. RESF parle même d'une « rafle massive à Cachan ». Dans un communiqué, l'organisation pose la question suivant, « est-ce là la mise en application locale du discours provocateur de Nicolas Sarkozy tenu sur France 2 ce 15 août ? »

Selon RESF, « après avoir menti sur la première famille ukrainienne, expulsée lundi 14 août, il (Nicolas Sarkozy) ment encore en attribuant les violences des banlieues à une « immigration mal maîtrisée », ce que ses propres services ont déjà plusieurs fois contredit. Et le Ministre de la Chasse à l'enfant et du déménagement du territoire de menacer : tout parent d'enfant scolarisé refusé dans le cadre de la circulaire du 13 juin 2006 sera, en cas de contrôle, immédiatement reconduit à la frontière. »

Pour RESF, l'expulsion du squat de Cachan permettrait à Nicolas Sarkozy « d'atteindre son objectif : 25 000 expulsions avant la fin de l'année. Dans ce bâtiment F réside depuis des mois voire des années des familles qui ont espéré pouvoir sortir de leur précarité du logement en accédant à un titre de séjour, et qui se sont vus refuser le dépôt même d'un dossier à la sous préfecture de l'Hay -les-Roses au seul prétexte de leur lieu d'habitation. Comment sortir de ce cercle vicieux organisé ? »

« Aucun des sans papiers résidant dans le bâtiment F de Cachan ne doit être expulsé », selon RESF.

Lire aussi sur ce sujet :

Ne manquez pas nos autres articles sur l'emploi, l'économie, l'évolution des marchés, les finances, la bourse, ...

 


Mentions légales | Charte publicitaire | Charte emplois | RSS
Environnement Webmasters | Chiffres-clé | Recommander ce site
Qui sommes-nous ? | Contact


  Offres d'emploi en environnement

Spécial Climat

Plus de 1.000 entreprises et organismes qui recrutent dans l’environnement, la nature et le développement durable nous font confiance !
Plus de 250 offres d'emplois en environnement à pourvoir !
Et vous ? Liste des recruteurs / Déposez vos offres d'emploi / Interrogez la CVThèque
Emploi Stage Environnement est référencé comme site utile par Pôle Emploi


Publicité


Découvrez les principaux sites du Portail-environnement et de ses partenaires







Et bien plus encore...Portail-Environnement


Partenaires de emploi stage environnement
Offres d'emplois sur Carriere Online
Annonces emploi sur Paruvendu ....

Jooble France|Jooble Belgique

Tous nos autres partenaires ici



Publicité
© RecyConsult / 2010 - Enregistré à la CNIL n°893989
  recyconsult.png, 2 kB Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites sur cette page (contenus, photos, logos,...) sont soumises à des droits de propriété intellectuelle détenus par RECYCONSULT. Aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée sans l'accord de RECYCONSULT. A visiter : un appartement au coeur de la nature avec Location vacances à Sète pour des vacances et de l'environnement. A voir aussi le site Portail des Associations, le site gratuit pour la création des sites Internet des associations françaises !
Les sites du réseau
Portail-environnement.com
Actualités
Agenda
Annuaires
Bourse
Boutique
Dictionnaire
Données
Dossiers tech.
Emploi / Stage
Enfants
Formations
Forum
Librairie
Management SME
Management SMI
Management SMSST
Réglementation
Vidéos
recherche